• vrac (en) [fiction documentaire]


    VRAC (EN) loc. adj. Ou adv. (1730) succède à un adjectif (1606, hareng vrac « empaqueté »), emprunté au moyen néerlandais wrac « gâté, corrompu, mal salé ». Vrac est la réfection du moyen français (hareng) waracq (1435) (à varech).

    La locution en vrac s’emploie d’abord en parlant du poisson puis, plus largement (1845), de marchandises réunies ou transportées pêle-mêle, sans emballage. Dès lors, l’expression est passée de l’idée de « chose gâtée » à « en désordre ».

    (Tome 3 du Dictionnaire Historique de la langue française, sous la direction de Alain Rey, Le Robert, 1998 )

     

     

    La canicule m’avait mis complètement en vrac. En vrac, est-ce que ça se dit encore, au moins ? Ça marque bien son quinqua ringard qui marine dans son jus. Au point de consulter mon bon vieux Robert, aussi rouge que moi mais plus gondolé (souvenir d’une nuit d’orage passée dehors bien imbibée) et que me disais-tu? Tu me traitais de hareng empaqueté, de chose gâtée, en désordre… Je ne pouvais que constater la triste vérité de ce terrible tableau. Incapable de travailler, je découpais le journal (sans même prendre le temps de le lire) collais des mots au hasard sur des galets gris (jamais ivres) : Découvrez qui est le ciel… Godot est arrivé… Nous aussi… enfin, ce genre de conneries. J'aurais alors mieux fait d’aller me vider la tête, d’aller marcher ou bien nager. Peu de chance de trouver à cette heure porte close ou piscine déserte. Avec la chance qui me caractérise, je serais tombé sur une piscine pleine de christines se préparant à l'épreuve de natation synchronisée pour les prochains J.O.. C'était même  pas la peine.

    En vrac, les mots et moi, on n’avait plus qu’à attendre que la nuit se lève. Mais en attendant, j’allais mettre le nez dans le varech. (Quand je vous aurai dit que le nom vient de l’ancien scandinave vagrek « épave », je pourrai passer à autre chose.)

    vrac (en) [fiction documentaire]



  • Commentaires

    1
    D3
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 11:23

    La grande consolation , c'est qu'il existe vraiment de fort ,fort belles épaves !


    Et le recyclage est teeelment  ten en dance !!!!      QUELLE CHANCE !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :