• vitrines avec accents circonflexes

    Javec accents circonflexesProfitant d'un trou de deux heures avant les conseils de classe, je suis allée tâter le pouls de la ville. Mistral aidant, première sensation de vrai froid: ça m'a plutôt réjouie. Marre de cette douceur perpétuelle, de ce ventre mou de saison (pourtant je déteste avoir froid), envie de me rappeler la morsure du gel, pour rappeler la chaleur de l'âtre (ça sent l'abus d'accents circonflexes). Lundi, nombreuses sont les boutiques fermées. Petit avant-goût de fin-du-monde-libéral-post-grande-crise mâtiné d'atmosphère de fêtes de fin d'année (heureusement sans les chants de Noël diffusés parfois dans les rues commerçantes) et ces quatre têtes devant le rideau de fer ont tout de suite donné le ton à ma balade.

    Repoussant le réconfort d'un café, suis passée comme un petit soldat devant le café bleu (en face du café indigo) avant d'aviser deux mannequins insensibles au froid invitant à monter à l'étage. 

    avec accents circonflexesCe n'était pourtant pas rue galante, mais artère Colbert. J'ai vu des hommes non municipaux aider d'autres hommes (peut-être municipaux) à ériger le grand sapin sans racine dans un grand bac empli de gravier. Comique m'a d'abord semblé le vieil homme avec un seau bleu, qu'il avait rempli d'eau et qu'il versait sur le conifère mais ensuite m'a paru très sensé au contraire. Le blanc fait vraiment tache, me suis-je dit, en remarquant pour la première fois le grand immeuble blanc sur la place. J'ai approuvé (de bonne compagnie, j'apprécie ma compagnie qui, me le rendant bien, fait souvent la deuxième voix du soliloque) et ajouté que c'était vraiment une faute de goût de nouveau riche, d'étaler ainsi sa blancheur au pays des ocres.

    avec accents circonflexesJ'ai trouvé aussi très laide la vitrine d'une boulangerie. Encore la faute au blanc, à l'argent, qui ne se marie pas avec la rousseur du pain. Était-ce toute cette neige factice sur les fausses branches de sapins qui décoraient le mobilier urbain qui me faisait prendre le blanc en horreur? Possible, car, la vraie neige, je l'appelle de tous mes voeux. Elle n'est pas loin, je la sens, mais pas lundi dernier. 

    J'ai vu encore sur le rideau de fer du snack "Safari" une feuille de papier sur laquelle était inscrit: "fermé pour cause d'hospitalisation". J'ai pensé que le petit hôpital devant lequel je venais de passer avait perdu son service maternité, ce même service où L. était né. J'ai donné un soufflet à la nostalgie et soufflé sur mes doigts (penser à prendre les gants désormais). Près du rempart, j'ai vu se rapprocher par la magie du zoom de mon petit appareil les reliefs du Luberon découpés au ciseau du mistral. Suis revenue vers le centre, ai été déçue  que la librairie "Mot à Mot" soit fermée. Pour me venger, ai mis dans le collimateur la boule, les fils croisés, le ciel, (me suis sentie un peu soulagée).avec accents circonflexes

    De plus en plus frigorifiée, suis revenue vers le bar bleu. J'ai vu un bel effet de pierre et de lierre, sur une placette à fontaine sans eau (qu'ont-ils fait de l'eau?) et m'en suis voulu de penser que c'était sûrement un architecte parisien qui avait rénové ce petit coin parce que c'était trop léché, trop propre. avec accents circonflexesMe suis obligée à regarder avec un oeil bienveillant, sans arrière-pensée. J'ai reconnu l'endroit charmant. J'ai commandé un café en terrasse. Une passante m'a demandé si je n'avais pas froid. J'ai menti avec le sourire. J'ai vu une photo avec coq que je me suis empressée de prendre (me suis dit que la donnerais peut-être à Christine Jeanney pour une Todo Liste).

    avec accents circonflexes

    Je suis revenue Place de Diane et la déesse chasseresse enchaînée à son chien cachant un dispositif électrique m'a fait penser à une terroriste menaçant de tout faire sauter. Mais à part moi, il n'y avait personne. 

    avec accents circonflexes














  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Décembre 2011 à 18:06

    (et où est cette photo avec coq, hein ?) (parce que j'attends, maintenant) (et d'accord pour le blanc et le pain qui ne se marient pas)

    2
    D3
    Jeudi 8 Décembre 2011 à 19:24

    J'adore aller me promener avec vous ,,,voir ,sentir ,entendre ,les choses dans leurs détails ,et entrer dans aussi le détail passionnant de vos états d'ame ,,,,,,Etat des lieux décrit par la promeneuse solitaire ,,,,,,,, J'en reprendrais bien encore , siou plait !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    mel13 Profil de mel13
    Jeudi 8 Décembre 2011 à 20:02

    @D3

    Merci d'être passée (vous ai ratée de peu) et pour les prochaines promenades, il faudra patienter un petit peu (réunions et représentation théâtrale)... Comment va le nouveau fils de novembre? (plus revu la buse depuis)

    @cjeanney

    envoi de photos bientôt et cut up aussi 

    4
    Aunryz Profil de Aunryz
    Samedi 10 Décembre 2011 à 23:01

    Se ballader en ville par procuration ... j'achête.
    Surtout qu'ici pas d'empressement, pas d'urgence, ça flane bon.

    Bien sur, un de ces jours, il faudra que je descende voir à mon tour ces vitrines
    mais rien ne presse !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :