• Vases communicants (7)

    «(...) pourquoi ne pas imaginer, le 1er vendredi de chaque mois, une sorte d’échange généralisé, chacun écrivant chez un autre-? Suis sûr qu’on y découvrirait des nouveaux sites (...)». François Bon et Scriptopolis ont lancé l’idée des Vases Communicants.


    Pour la septième fois, j'accueille ici dans le cadre des Vases communicants quelqu'un que j'admire. L'écriture de Louise Imagine, je l'ai découverte sur le blog de Xavier Fisselier pour un partage de textes dans le même cadre. Je regrette qu'elle n'écrive pas davantage même si j'apprécie aussi énormément son travail de photographe. J'aime suivre (sur un certain réseau social cuicuiteur) le ballon bleu tenu à bout de bras par une petite fille qui pourrait bien être le petit bout de Louise Imagine. Nous avons fait un carnet de voyage imaginaire en nous mettant à la place de l'autre qui a réellement fait une fois dans sa vie le voyage. Vous pourrez lire mon texte sur son blog Louiseimagine.me.


    Voyage (imaginaire) à Rome

     

    Vases communicants (7)

     

     

    Et par où débuter ? Puisqu’il faut bien choisir un lieu, une rue, un croisement, quelque part dans cette immense cité.

    Ici.

    Vous êtes ici.

    Point A.

    Trinità dei Monti.

    En bas de l’escalier. Tout en bas.

    Minuscules, perdus dans la foule mouvante, la houle humaine en short et lunettes noires. Solitude intense mais passagère, devant ces gens animés et heureux. Une musique rythmée s’élève en fond sonore, provenant de la terrasse d’un café ou d’une fenêtre ouverte quelque part plus loin sur la place. Un couple de jeunes dessine dans un coin, assis à même le sol, bouteille d’eau à portée de main. Rires tournoyant venant d’un peu partout, accent chantant, peaux bronzées ou bronzant avec application, air léger, là, l’insouciance se respire à plein nez, aucune raison de se presser, s’asseoir sur les marches, la main de l’autre tendrement serrée. Se dire que l’on aurait du, bien sûr on le savait, ne pas suivre les circuits touristiques, et peu importe si l’on rate un des somptueux monuments de la ville, peu importe si l’on passe à côté…

     

    Vases communicants (7)

     

     

    Penser que, peut-être, l’on pourrait se balader jusqu’à l’arrêt de métro Spagna et décider d’emprunter la ligne A, direction Anagnina. Remonter à la surface à chaque nom de station qui nous inspirerait, Fontana Trevi, S. Giovanni, ou encore bifurquer sur la ligne B, direction Laurentina et s’arrêter au Colisée. Chercher dans chaque détail de ces sous-sols ce qui les différencieraient de nos propres transports en communs, longs couloirs clairs et carrelés, virages et escaliers… Escalators, voire ascenseurs parfois. Comparer pour mieux se situer. Pour mieux s’approprier.

     

    Vases communicants (7)

    Mais revenir bien vite en surface explorer la ville, car chaque ruelle, chaque pavé, nous mène où l’on n’imaginait pas aller.

     

    Ici.

    Vous êtes ici.

    Point B.

    Santa Maria in Aracoeli, Piazza Campidoglio.

     

    Vases communicants (7)

    dessin et texte de Louise Imagine, mars 2012


    Retrouvez ICI la liste de tous les rendez-vous compilés par Brigitte Célérier qu'on ne remercie jamais assez même si on ne la présente plus. 



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    mel13 Profil de mel13
    Vendredi 2 Mars 2012 à 07:40

    Ciao bella! Merci beaucoup de m'avoir fait partir si loin...

    2
    D3
    Samedi 3 Mars 2012 à 18:07

    Je viens juste de voir le mot "imaginaire " ,dans le titre ,,,,    J'ai lu vite fait ,hier soir-tard, etje me su_is promenée "pour de vrai "!           Merci pour la belle ballade romantique ,ou j'ai suivi ce couple qui se tenait la main ,,,,        Jamais allé a Rome ,mais hier ,et aujourd'hui ,j'ai vu ,en marchant avec vous ,des Michel -Ange au coin des rues ,,,,,,,,,,,,,,,,,

    3
    D3
    Dimanche 4 Mars 2012 à 11:28

    Etant a peine sortie de l'age de fer ,,je patauge ds les avancées du vingt et unième siecle ,et renonce a m'emerveiller du texte Zottellien ,sur le blog de Louise Imagine (que je découvre d'ailleurs avec ravissement !) 


    Donc ,c'est un Dimanche matin d'émerveillement !!!!(Je parle de la dégustation des mots et de leur si personnel assemblage , via images -émotions fortes !!!!!!)  


    Ne garder que le bon ,parfois ,permet de garder la tete hors de l'eau !!!!!   Mais si !!

    4
    Lundi 5 Mars 2012 à 12:55
    32 Octobre

    merci de ce beau voyage dans la ville éternelle où je n'ai jamais mis les pieds

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :