• toboggan

    toboggan

    D’abord avant même de l’atteindre, l’idée de l’atteindre, délicieuse anticipation – comme la mer qu’on devine dans la perspective d’une petite rue qui y va – cette image qu’on retrouve en rêve – et l’euphorie qui monte avant l’autre, la griserie devant l’infini ressenti  - et là donc la petite excitation avant d’emprunter la passerelle – glissade ascensionnelle vers l’inévitable descente – à laquelle on aspire pour la vitesse accrue ivresse et petit soubresaut du cœur – du cœur oui

     

    Écouter la sinfonia de la cantate 42 de Bach en même temps. Petit soubresaut du cœur au moment de la descente vers le ciel – descendre vers le ciel oui

     

    toboggan

     

    Peu ou prou - après - s’amuser avec l’image prise à l’instant – juste avant - de la bascule nez en l’air pointe vers le bas, du glissement de la luge sur le ruban noir - accentuer le contraste, nuages s’enténébrant, petit soubresaut cœur joie – cœur joie oui

     

    toboggan


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mars 2013 à 21:50

    Magnifique photo (la première des trois).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :