• ne serait-ce

    ne serait-ce Ne serait-ce que pour ce moment à la mer, ces odeurs, ces ombres à la lisière du bleu et des bruns, aux confins de l'eau, du sable et de l'écume.Ne serait-ce que pour le soleil sous la sieste, sous les paupières aussi. Ne serait-ce que parce qu'il a fait presque chaud sous le manteau (comme on se fait passer de la littérature prohibée sous le manteau). Ne serait-ce que pour la danse de nièce (du père Noël) parodiant celle de ce monsieur si drôle du clip "Lonely Boy". Ne serait-ce que pour fous-rires avec S. quarante ans plus loin, oubliant les paroles qu'on n'aurait jamais cru pouvoir oublier (Bashung) et n'oubliant pas celles qu'on croyait complètement oubliées (Claude François). Ne serait-ce que pour yeux émerveillés du père devant prouesses techniques de cet écran restituant images des petits-enfants prises à la plage devant yeux émerveillés des mêmes petits-enfants devant telle naïveté. Ne serait-ce que pour le haussement de ton et l'injonction de père à mère de ne pas sortir sans rien sur elle déjà que tu as la crève et attraper la mort juste pour aller chercher menthe au jardin pour le thé (et les filles de sourire de ce soin des vieux parents témoignés encore l'un à l'autre après toutes ces années). Ne serait-ce ce thé, avant d'autres jeux (et soeur mauvaise joueuse alors que plutôt l'inverse quarante ans plus loin), avant la soupe aux légumes, avant le départ d'une partie de la famille. Ne serait-ce que tout ce soleil, finalement, on en viendrait à s'étonner de ne plus détester Noël.





    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Décembre 2011 à 19:25

    Bienheureuse pour toi ! Ce moment avait l'air délicieux et doux comme un châle de grand-maman de les épaules.

    2
    Lundi 26 Décembre 2011 à 19:26

    sur les épaules !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :