• les hommes-tiroirs

    les hommes-tiroirsIl y a les textes qui disent et ceux qui ne disent rien ; il y a ceux qu’on lit/écrit néanmoins ; ne me disent rien, certains textes qui parlent, qui parlent, qui papotent, trop bavards. Il y a les  silences qui disent et ceux qui ne disent rien ; il y a le silence après avoir écouté la musique de Mozart et c’est encore la musique de Mozart. Il y a les mots des hommes-tiroirs et les hommes à tiroirs à mots. Il y a ceux qui disent il y a quand ils espèrent écrire et ceux qui écrivent il y a comme une évidence qui n’est plus à dire. Il y a le bleu tueur et le bleu déjà gris, qu’on aime ainsi. Il y a ce ciel qui pèse comme un couvercle, cette mer qu’on ne voit pas danser, ces voiles qui peuvent faire de la voile sans vent, il y cette pluie qui ne pleut pas, et qu’on voudrait qu’il pleuve, il y a ce verbe, culminer que j’aimerais tant employer à la première personne… mais il y a les hauts et les bas et l’emploi du verbe culminer est réservé aux offices de tourisme de régions à collines ou à monts et merveilles.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    D3
    Mercredi 20 Juin 2012 à 21:34

    Bien vrai cette histoire de silence en ce qui concerne Wolfgang Amadeus ,mais la musique des mots de Mel ,continue bien apres que les yeux ai ent quitté le texte ,,,,,,


    ça doit bien culminer quelque part ,quoiqu'il en soit !

    2
    mel13 Profil de mel13
    Jeudi 21 Juin 2012 à 07:53

    @D3

    merci pour ces commentaires élogieux que je ne mérite pas: d'abord parce que je ne m'embarrasse plus des guillemets quand je cite... ainsi je crois que c'est Sacha Guitry pour le silence après la musique de Mozart, c'est encore de la musique de Mozart... ensuite parce que mes mots fatiguent et s'amaigrissent (contrairement à moi)en cette fin d'année scolaire... merci en tout cas de ces commentaires réguliers qui font tant de bien

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :