• les enfants de novembre

     

    les enfants de novembreEntendu sur les ondes Trintignant définir l'anarchie comme quelque chose de léger, de joyeux, avec cette voix qui pourrait même faire rencontrer Apollinaire à mes quatrièmes. Il a dit le premier vers de "La Chanson du Mal Aimé": Un soir de demi-brume à Londres et cela a suffi pour rappeler tout le poème à ma mémoire. Au même moment, j'ai aperçu sur les fils électriques ma buse, enfin ce que je prends pour une buse, et comme d'habitude ne pouvant me garer, je n'ai pu la prendre en photo. Pestouille et cornegidouille, cet oiseau, dans son immobilité me nargue depuis des mois. Je râlais d'autant plus que je ne parviens ni à écrire ni à prendre une image digne de ce nom en ce moment. Alors, je papillonne, je musarde,  vais frapper à la porte de blogueurs plus fourmis. Toujours, ils m'ouvrent leur porte et ne m'envoient pas aller danser. Toujours, ils me prêtent quelque grain pour subsister... Ainsi.

    Tenir la note, écrit Isabelle Pariente-Butterlin sur son très beau site, aux bords des mondes. Je note ici les dernières phrases de son très bel article (que de très mais comment dire autrement) sur son expérience de professeur universitaire et dans lequel elle compare la performance d'un cours de quatre heures à celle d'un comédien: Et le geste est celui d'une infinie tension. À travers le silence. Infiniment respectable. Comme j'aimerais parvenir à ça, ne serait-ce qu'un peu avec mes élèves. Or, aujourd'hui, ce sont les sixièmes qui ont tenu la note, en présentant leur livre. Pour certains, c'était leur premier oral. Véritable jouissance de prof quand le petit H. comme un vrai pro, ses notes et le livre à la main, s'est fait un point d'honneur à ne pas les regarder une seule fois -j'avais demandé d'essayer de parler de mémoire- et c'est ce qu'il a fait, il a parlé avec enthousiasme de Cool! de Morpurgo... D'ailleurs, la classe ne s'y est pas trompée et l'a spontanément applaudi.

    Expérience ludique aussi, avant de partir au collège, grâce à François Bon qui nous a invités via Twitter à écrire en direct avec ses étudiants de Louvain sur des slogans de Volodine. Première fois que je fais ça et vraiment émerveillée devant la prouesse technique d'écrire ainsi collectivement en même temps. Quand on vous disait que l'atelier d'écriture ça créait du lien, du lien social, on est pleinement dedans avec ces technomagies. Ainsi, au hasard du chat, aperçu Christine Jeanney qui demandait comment on s'identifiait par la couleur, François Bon lui a répondu presque en direct (mais combien de mains a-t-il? Combien d'antennes?). Quant à ce que j'ai écrit, aucun souvenir: me souviens de Égarez-vous de Volodine qui m'a bien inspiré. C'est tout. Retournerai voir ce qui s'est écrit, si quelques choses surnagent. 

    Continuant de dérouler ma journée à l'envers, revois les premières phrases écrites ce matin dédiées aux enfants nés en novembre, et à novembre, le mal-aimé. Voici ce que ça donne.

    La plus âgée lui avait offert une rose du jardin/ La plus jeune, une kokeishi en terre façonnée de ses mains/ La soeur avait choisi pour elle un livre ainsi que l'autre soeur, qui avait aussi écrit de sa Normandie/ Le plus âgé avait dit Bon anniversaire ma fille/ Le fils avait souri (il avait déjà offert Murakami)/ La plus belle, dite aussi La nièce, lui avait remis entre les mains un paquet très austère/ Les feuilles des arbres avaient dansé très lentement une pavane pour un automne défunt/ La vie lui avait juste souri/ À elle et tous les enfants conçus aux derniers froids/ Nés aux premiers frimas de novembre/ Novembre bien plus guilleret et libertaire que pantouflard et désespéré...

    Bien peu, rien, ou quasi comme a écrit Brigitte Célérier sur Paumée sauf qu'elle parle mieux des pigeons que je ne parle de ma buse, qu'elle en prend des images, elle... D'autres aussi, dont j'aurai voulu parler mais ce billet est déjà bien trop long, partie remise.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Claude de Paris
    Vendredi 18 Novembre 2011 à 23:27

    Merci pour ce sentier balisé qui permet de cliquer de texte en texte et clore une soirée en sourire ! C'est classe, d'avoir une buse à soi. Il faudra lui choisir un petit nom. Simone ? Zoé ? Cruella ?

    2
    Samedi 19 Novembre 2011 à 08:04

     les enfants de sixième ont beaucoup de chance de t'avoir !

    3
    mel13 Profil de mel13
    Samedi 19 Novembre 2011 à 10:22

    @Claude et @Lautreje: Que je suis heureuse de vous retrouver ici toutes les deux presqu'ensemble, presqu'en même temps, avec vos mots si chaleureux... C'est une bonne idée Claude un prénom à ma buse, j'aime bien Simone... C'est une vieille copine (il faut dire que je suis une buse dans tant de domaines...) Bon, en tout cas, vraiment ravies de vous avoir lues...

    4
    Aunryz Profil de Aunryz
    Samedi 19 Novembre 2011 à 19:54

    Un voyage à l'antique
    dans un petit bateau poussé par le vent
    cabotant de port en port
    avec de petites escales guidées pour gouter les délices du lieu.

     

    De talents pour les voyages organisés
    si jeune ma buse...

    5
    D3
    Samedi 19 Novembre 2011 à 20:59

    Justement ,il se trouve que j'ai ça en rayon ,un enfant de Novembre !!  arrivé on ne sait trop pourquoi ,dans la nuit du 14 ,alors que l'invitation n'était que pour Janvier  ,,,,sans meme un mail ,ni un S MS ,encore moins une petite carte !!!!   Le voila maintenant dans une petite cage de verre ,percée d'un trou ,pour toucher ses""fils " qui le relient  a nous ,les arrivés ;et dont la vue embue les yeux de ma nièce et du papa ,,,,,,


    Question : <pourquoi Novembre ????<     <pourquoi si pressé? est-ce pour voir votre buse ,Simone (?) ,perchée ?          Voyons le bon présage de choses délicieuses a vivre ,,,,il a décidé d'etre coopératif et de tirer le maximum des "fils", de l'agitation ,des commentaires ,,en attendant que "ça leur passe" et qu'on le détache ,,,,


    Tout est O K ! la buse est de très bonne augure pour l'enfant fourvoyé en Novembre !!!!


     

    6
    mel13 Profil de mel13
    Mercredi 23 Novembre 2011 à 20:48

    @Thaelm: merci pour votre visite et jolis sites que les vôtres! (je viens de lire quelques unes de vos pages et reviendrai)

    @D3: meilleurs voeux à la nouvelle enfant de novembre! espère qu'elle a quitté (ou quittera bientôt) la cage de verre pour rejoindre la peau de sa maman et la main de son papa. Si je ne m'abuse ma buse lui a porté chance... (attends de ses nouvelles: comment s'appelle-t-elle?)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :