• le dit de la théière

    le dit de la théièreJ'ai un air de fandango dans la théière qui s'entête à ne pas sortir de la tête. Faut dire que si je joue des castagnettes et les Lola Montès c'est que coule en moi un sang rouge et bouillant comme la lave. Et ce n'est pas une métaphore. Elle ne connaît toujours pas la manière de faire chauffer l'eau pour le thé. Les yeux de crevette, c'est pas les yeux de dragon, quand même! Les petites bulles au fond de la casserole, pour le thé vert et celles qui roulent à la surface de l'eau, c'est pour les thés rouges, noirs ou pu-erhs. Je ne parle pas chinois, tout de même. Elle a rien dans la cafetière, elle préfère déclamer des alexandrins de Corneille, se prenant pour une magicienne en accointance avec les Enfers: Et vous, troupe savante en noires barbaries,/ Filles de l'Achéron, pestes, larves, Furies, tout ça parce que son prince de Nonchaloir l'a laissée choir, la bannissant de liesse à tout jamais. 

    Et si en moi le thé refroidit, il n'a toujours pas coulé en sa tasse. Et j'ai toujours ce maudit air de fandango dans ma tête qui s'entête à jouer des castagnettes.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sarasvati
    Mardi 13 Mars 2012 à 18:29

    Très jolies ces variations sur le thé et Corneille... Je t'invite à la maison pour en dégus-thé,  un thé qui se nomme "In the mood for love"... Et une lettre-soleil m'attend sur la table de la cuisine, je fais durer le plaisir de l'attente...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :