• le cri de la brosse à dents

    le cri de la brosse à dentsQuand je pense à ce pervers, j'espère qu'il s'est noyé dans le luxe et qu'il s'est fait bouffer les pieds par les petits poissons qui bouffent les peaux mortes des pieds (oui ça existe), parce que franchement, mettre son intelligence au service des fabricants de brosses à dents, alors que d'autres n'ont rien à mettre entre les dents, justement. Même si c'est pas le problème. Enfin si, mais pas pour le moment, car le problème, c'est que je suis en train de crever sur un lavabo, cassée en deux, après n'avoir vécu qu'une saison, moi qui aurais tant voulu connaître l'automne, et que tout le monde s'en fout, sauf peut-être l'autre, là, celui dont je connais plus que sa maîtresse la bouche, qui  (entre parenthèses ne sent pas toujours la rose) et qui va devoir courir au supermarché pour acheter une de mes soeurs. Alors d'accord, je fais des phrases longues pour une brosse à dents,  à l'agonie qui plus est, mais c'est comme ça.

    Comme d'habitude, il (mon propriétaire)hésitera entre une orange et une violette, il lira de nouveau les mots sur l'emballage: Poils extra doux: contribuent à un brossage doux et sans douleur. Poils ondulés: s'adaptent parfaitement à la surface des dents et agissent sur les zones les plus inaccessibles. Manche ergonomique: pour une manipulation pratique. Parlons-en justement de manipulation, car on prend vraiment mon maître et ses semblables pour des enfants pas assez responsables pour savoir à quel moment je serai trop vieille pour être utile... Et j'en reviens à mon assassin qui a prémédité ma mort, l'ingénieur qui a prévu que mon manche ergonomique se casserait pile trois mois après ma mise en usage. Sans un cri, à peine un craquement dans les herbes hautes. Mais je sens que je divague. Avant de disparaître dans un linceul de kleenex sale dans un tombeau à fleurs roses et à pédale, j'aimerais croire que ma vie n'a pas été vaine et tiens à jeter un dernier cri de révolte: unissez-vous mes soeurs de toutes couleurs et de toutes formes, ne vous laissez pas faire, mettez dans la bouche de nos tortionnaires les mots qu'ils... Ahrrrgggg...

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    D3
    Lundi 24 Octobre 2011 à 22:00

    Cette brosse a été aimée ,lavée bi-quotidiènement  ,autant ou plus qu'un enfant  ,,,s'est vu témoigner une fidélité sans faille ,une intimité de premier ordre ,        Je comprends que sa défaillance puisse étre perçue comme une trahison ,; mais un accident de parcours peut faire partie de l'ordre des choses .    Cette brosse semble avoir eu une belle vie ,,,elle ne m'inspire pas la pitié .              Une amoureuse des brosse a dents ,qui passe toujours un grand moment devant le rayon des sus-cités ,quand il s'agit d'en choisir une ,      elles ressemblent a des jouets ,et séduisent l'enfant qui sommeille encore bla bla bla,,,,,,,,,,,,,

    2
    Mardi 1er Novembre 2011 à 07:52

    Non, ta vie n'a pas été vaine ! mais tu peux aller te brosser pour que je te répare !!

    3
    Mercredi 9 Novembre 2011 à 17:46

    L'histoire ne dit pas si la dite brosse à dents à l'agonie est revenue d'entre les brosses à dents mortes pour se venger d'avoir été si brièvement utilisée et si lachement oubliée en faveur d'une autre de la même couleur! ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :