• La conformité des cendres

    derniers billets

                                         "Peinture de feu et de cendres" de Paskua

    Malade, fébrile, je ne parviens pas à achever ce texte alors que cette nuit, entre frissons et fièvre, j'ai rêvé d'un texte qui s'écrivait tout seul, très beau, je n'avais plus qu'à recopier. Mais on ne se lève pas, faisant confiance à la mémoire. Au matin, des bribes insipides... Alors comme je n'arrive à rien aujourd'hui, je suis allée sur le site conseillé par Joe Krapov des Impromptus. C'est Omer Pesquer qui a créé un générateur de titres et je suis tombée sur "La Conformité des cendres" qui m'a inspiré ce début...

    Les cendres étaient conformes à ce qu'on attend des cendres: pelucheuses, grises et légères. Elles n'étaient cependant pas du tout conformes à ce qu'avait été le défunt de son vivant: lisse, lourd et rouge. Conscient de sa fin prochaine, il avait réglé tous les détails de sa crémation et sur son lit de mort, exigé de son fils d'examiner la conformité des cendres. C'est du moins ce que Louis avait cru entendre avant que le vieux n'entame son agonie, aussi bruyante qu'indécente. Entre deux crachats de sang, le paternel avait encore la force de lui cracher à la figure: "Rappelle-toi Louis... la conformité des cendres... sinon... pas d'héritage". Ce n'était pas son genre pourtant de prononcer des paroles sibyllines. C'était, de son vivant, ce qu'on appelle un bon vivant, pragmatique et allant droit au but. Pourquoi fallait-il qu'il complique ainsi sa mort?

    Après avoir vidé le contenu de l'urne sur son plan de travail, Louis, perdu dans ses pensées, avait inconsciemment fait plusieurs petits tas. Avec son index, il creusait maintenant depuis le centre d'un tas de cendres le sillon d'une spirale comme il le faisait enfant dans la purée. Soudain, il sentit une petite aspérité.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    AdS
    Lundi 21 Février 2011 à 22:12

    Les cendres étaient conformes à ce qu'on attend des cendres: pelucheuses, grises et légères. Elles n'étaient cependant pas du tout conformes à ce qu'avait été le défunt de son vivant: lisse, lourd et rouge."

    Magnifique cet incipit.

    2
    mel13 Profil de mel13
    Dimanche 27 Février 2011 à 11:46

    @ AdS


    Merci pour votre passage et votre commentaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :