• l'assomption de Marie-Line

     

    l'assomption de Marie-Line

     oeuvre du sculpteur hyper-réaliste Ron Mueck


    - Non, mais tu le crois, ça, toi, Ephrosine?

    - Ben oui, la Marie-Line, elle a jamais pu rien faire comme tout le monde, alors même son enterrement, il fallait que ça tombe un 15 août! 

    - N'empêche que ça se fait pas de monter au ciel le même jour que la Sainte Vierge. Le curé est trop feignasse pour faire deux cérémonies. Question vestimentaire tu  aurais pu faire un effort, quand même...

    - J'allais pas me mettre en frais pour cette commère, et puis quoi encore! Pourquoi tu rigoles?

    - T'as vu la tronche des anges qui soulèvent le cercueil? C'est qu'elle pesait son poids la grosse Marie, avec tous les loukoums qu'elle avalait ces dernières années... Je vous salue Marie pleine de graisse...

    - Tais-toi donc Séraphine, tu blasphèmes là!

    - Je parle pas de la Vierge... Oh, ce que t'es rabat-joie! Pour une fois qu'on est de sortie! Pfff, pfff.... Non mais t'as vu comment ils transpirent? Faut dire que c'est pas pratique, ce cimetière haut perché. Le caveau de famille sera au complet cette fois-ci, c'est déjà ça. Parce que mes vieilles jambes, elles en peuvent plus.

    - C'est vrai que la prochaine fois, ce sera peut-être toi qu'on portera là-haut, bien confortablement installée dans ta boîte. Pfff, pfff... Elle a pas eu de chance, tout le même, la Marie-Line... Perdre tout son monde comme ça en si peu de temps... Son fils surtout... Pfff, pfff, ouh, j'en peux plus, ça monte raide...

    - T'exagères, il a pas été crucifié, lui! Il n'est même pas mort...

    - Pour Marie-Line, si... Rappelle-toi: quand il s'est converti à l'islam, elle a fait passer une petite annonce annonçant son décès. Elle a même soudoyé le curé pour faire une messe à Pâques. C'est à partir de là qu'elle s'est réfugiée dans la boustifaille. Les loukoums surtout.

    - J'avoue que j'aurais fait pareil si j'avais un fils qu'était devenu intégriste... Pfff, pfff, ça y est on arrive au cimetière, enfin.

    - Tous les musulmans sont pas intégristes, Séraphine, c'est même plutôt le contraire. 

    - C'est quoi le contraire de ta phrase?

    - Quelle phrase?

    - Celle sur les terroristes.

    - Tu perds la tête ma pauvre Séraphine. Chut, tais-toi, on nous regarde. C'est qui?

    - Pas des gens d'ici en tout cas. Regarde-les. Ils nous envisagent comme des monstres de foire.

    - Dévisagent.

    - ???

    - Pas "envisagent", "dévisagent".  Ils nous dévisagent comme des monstres de foire. Ce sont pas des Chrétiens, en tout cas...

    - T'as vu comme ils sont grands? Et puis ils tournent autour de nous ... Ah, il y en a une qui m'a touchée, j'ai peur Ephrosine... On est peut-être déjà mortes et ce sont les anges qui viennent nous soulever pour aller au ciel...

    - N'y compte pas trop, je crois plutôt que t'es destinée à brûler en enfer et puis écoute-les; ils n'arrêtent pas de dire qu'on a l'air si vivantes... ne bouge pas, surtout...

    (Désolée, n'arrive pas à toucher une chute digne de ce nom. L'assomption ne m'inspire pas et la canicule est revenue...)




      



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Août 2011 à 12:55

    la photo de ces sculptures est vraiment impressionnante, on les croit plus vraies que ces deux femmes qui les regardent, d'autant que ton savoureux dialogue leur donne une parole. j'ai l'impression que ce sont elles qui parlent ce qui ajoute encore au côté surréaliste de la scène. "ne bouge pas surtout" me parait une excellente chute puisque l'on comprend que ce sont les deux statues qui parlent

    2
    Mardi 23 Août 2011 à 08:40

    je vais reprendre un loukoum !

     

    3
    mel13 Profil de mel13
    Mardi 23 Août 2011 à 09:37

    @ cieljyoti : oui, ces scultpures sont hyperréalistes et en même temps sont toujours à une échelle différente de l'être humain, ce qui met très mal à l'aise, je trouve. Je crois que tu as raison pour la chute.

    @ Lautreje : heureuse de te retrouver, espère que tu t'es régalée à ton stage...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :