• fragile

    derniers billets

    Vu de jeunes Japonaises fêter fragiles les premières fleurs de cerisiers. Tenu au Val le jeune pêcher pour fragile pousser droit. Entendu le printemps faire la java avec les oiseaux, ce matin, de bonne heure, fragile. Entretenu le lien ténu avec un rêve inachevé. Nerfs à fleur de peau, au bord des larmes débordant vite, fragilité pas rose à vivre. Mais à vivre quand même, comme vivent les fleurs de pêchers.

    Je n'aime pas le printemps: il me fragilise, me fait pleurer le pollen du nez, et aussi sur la beauté éphémère des fleurs des arbres fruitiers.

    J'aime le printemps, fugace et fragile. C'est bête, hein?

    Je n'aime pas le printemps: il me rend mièvre.

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Avril 2011 à 11:48

    que de promesses aussi dans le printemps, que de renouveau, que d'énergie déployée dans la nature pour coûte que coûte revivre encore une fois.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :