• fardeau funèbre

    à Maryse, décidément, encore, toujours, aujoud'hui...

    m'en veux, en veux à ma bêtise/ naïveté de n'avoir pas senti avant que / avais vu il y a plusieurs jours de ça passer un tweet de Maryse disant son absence pour quelques temps, préparant une expo disait-elle / son absence se prolongeant au Semenoir / me rendant lundi à Paris  lui ai envoyé un message privé hier pour lui demander où se trouvait son expo/ m'en veux, m'en veux/  ce soir impossible de me connecter à Tweeter / apprends qu'ai été piratée  - panique - change le mot de passe - parviens enfin à me reconnecter / m'en veux, m'en veux / lecture des tweets/ commence à comprendre / Francis Royo plus explicite avec adieu à Maryse/ lis le billet de Christine / Brigitte / André / tous ses amis...

    La connaissais peu mais la lisais/ son écriture de chair et de sens / ses constructions poétiques / drôles / poétiques/ m'en veux, m'en veux -ces mots plats plateaux / alors qu'elle/ relire ses Baleine paysage avec l'avion vroum-vroum, chat roux, épaule ou aisselle du tilleul / ses portes mangées / la lecture avec Christine - l'encyclopédie des métiers improbables/ m'en veux, m'en veux / elle avait eu la gentillesse de rebondir sur mes textes de début juillet aux heures sombres / elle écrivait:

    j'observais les phrases lentement cheminer leur fardeau funèbre


    Merci Maryse

     


  • Commentaires

    1
    claude favre
    Samedi 27 Octobre 2012 à 11:22

    Bonjour de la part de Claude qui ne peut pas écrire mais qui tient à vous remercier, pour Maryse, une si belle amie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :