• esthétique des ruines

    esthétique des ruines

     

    esthétique des ruines

    esthétique des ruines


    Qu’est-ce qui se passe ? Que se passe-t-il dans ce lieu de passage ?  Ri1 –écrit en rose témoigne cependant d’un passage de néo-nihilistes véhiculés – car dans ce virage d’une route très empruntée il est rare de s’arrêter sinon pour un besoin urgent. Alors qu’est-ce qui se passe ? Il se passe rien. Rien ne passe. Ni personne. Sauf une passante égarée aujourd’hui avec son chien.  Qui passait souvent en voiture, sans s’arrêter – un jour, sur la même route un peu plus loin de l’autre côté de la route, elle avait voulu prendre en photo une buse facétieuse – mais aujourd’hui, elle s’arrête.

    esthétique des ruinesQui passe ? Elle et son œil  par la fenêtre et le ciel  sur la maison. Qui pousse dans la cuisine ? Un arbre – la passante romanesque construit le roman du poivrier né d’un grain de poivre tombé par hasard sur la terre battue de la cuisine de Margot – la passante ne connaît rien à la botanique. Qui passe ? Elle et le temps qui font leur tour. L’un gagne toujours un nouveau tour gratuit. Elle lève les yeux au ciel. Qu’est-ce qui passe ? Un avion, comme une araignée au plafond. Une qui passera plus, c’est la carcasse de voiture qui sert de pot de fleur à des plantes qui s’y plaisent. Et alors qu’est-ce qui se passe ? Ri1 on vous l’a dit, écrit rose sur ocre, et pourquoi passerait-il quelque chose ? 

    esthétique des ruines


    esthétique des ruines


  • Commentaires

    1
    D3
    Mercredi 22 Août 2012 à 22:35

    C'est bien ça ,   esthéthique de la communication de l'esthétique des ruines !  et marmite d'émotions  ,,,pierres ,passante , avion ,,,,et ciel bizarrement bleu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :