• élargir le cercle -3- ou le cri de la brosse à dents

    S'ennuager très noir, menacer des yeux, s'éclaircir, menacer des sourcils, verser quelques gouttes pour faire croire à une averse, et puis recommencer, les gouttes en moins. S'emmitouffler dans les écharpes d'automne. Décider d'entrer doucement dans l'hiver.

    élargir le cercle -3- ou le cri de la brosse à dents

    Pas le coeur d'élargir le cercle pour les cyclistes du mercredi. L'envie cependant de profiter de l'absence de l'astre pour faire des images des nuages qui s'amoncellent. Prendre la voiture au lieu du vélo et élargir le cercle, comme en repérage. Emprunter un petit bout de la nationale vers Aix, et tourner à droite après le viaduc dans le chemin de la Rose, longer les arcades. Se laisser surprendre par la présence de maisons individuelles dans l'arc de cercle de pierre. Tourner encore à droite aboutir à un cul de sac.

     

    élargir le cercle -3- ou le cri de la brosse à dents

    Le nom de la maison fait penser à une série diffusée à la télévision dans les années 70: "Noëlle aux quatre-vents" (marquant chez la narratrice la construction du fantasme de l'enfant adoptée, juive qui plus est, lecture à la même époque du Journal d'Anne Frank ). S'arrêter au pied des arcades moussues pour faire une image romantique en espérant que l'éclaircie s'enténèbre... Peine perdue, il fait de plus en plus beau.

     

    élargir le cercle -3- ou le cri de la brosse à dents


    Chemin Saint-Donat sud, puis nord, éviter l'autoroute, se retrouver dans l'à-peu-près (ne pas vraiment savoir où l'on se trouve mais savoir qu'on n'est pas vraiment perdue) et un paysage de la Picardie. Les noms conservent pourtant l'accent du sud. Déboucher soudain sur la route du colonel Bellec et retrouver la boucle habituelle. 

    Continuer à élargir le cercle tant qu'on y est en prenant la direction du village de Couteron. Tenter d'apprécier la difficulté de la pente à vélo, des faux-plats. Entrer dans le village de Couteron et entrapercevoir la Sainte emmousselinée de brume.

     

    élargir le cercle -3- ou le cri de la brosse à dents


    Trouver le village charmant et s'étonner de ne pas l'avoir visité plus tôt. Repérer un bar restaurant intitulé "L'abreuvoir" à deux pas de la traverse des Quatre-pas. Décidément charmant. Se dire finalement qu'on traitera le sujet sur le cri de la brosse à dents plus tard et qu'on mettra des images en plus grand nombre pour palier pénurie des mots de la semaine. Aujourd'hui.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sarasvati
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 19:14

    Et oui, me demandais où tu étais passée. Le nez en l'air pour nous offrir cette belle balade de mots... Bises

    2
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 20:14
    brigitte Celerier

    la Sainte s'efface pourtant en bande fantomatique et autoritaire

    3
    D3
    Jeudi 20 Octobre 2011 à 17:52

    Impression d'etre une exploratrice (en risques limités) ,en vous suivant , Mel ,ds vos périples pédestres ,cyclo ,automob ,   et toujours aeriens ,quelque soit le temps ,,,,,et les mots pour nous servir tout ça !!!!!!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :