• blancs lapins et lapins blancs

    blancs lapins et lapins blancsIls veulent ma voix.

    S'en tenir là, préférable serait. Triste constat: une seule phrase notée ce jour. Encore est-ce une phrase de réveil, au sortir d'un rêve dont il ne reste que l'image de trois chiens. Deux gros et un plus petit. Les deux gros chiens libres, le plus petit en laisse, et au bout de la laisse, la narratrice. Seuls deux chiens lui appartenaient. Le chien étranger menaçait le plus petit. Devant menace, la meilleure fuite est le réveil. Cette phrase aussi, donc. Ils veulent ma voix. Pas Ils veulent m'avoir ou Ils veulent ma peau. La même charge menaçante cependant. Pas besoin d'être grand clerc pour décoder. Bien sûr, il y a ma voix, qui dès le premier jour de la rentrée, ne tenait plus qu'à un fil, au lieu d'être corde solide à laquelle m'arrimer. Corde d'un navire sur laquelle, vigie, je grimperais pour signaler Terre en vue. Terre qui serait plage de silence et de vacances. Encore une fois je m'échappe, cette fois-ci par le rêve. Un lièvre en son gîte songeait/ (Car que faire en un gîte, à moins que l'on ne songe?)

    Après le dernier cours du premier jour, du mal à chasser l'auto-apitoiement devant les quatre paquets de copies à corriger, irritabilité à supporter le bruit et la jeunesse, plaisir aussi de les retrouver et quelques moments de grâce (les 4e2 ont adôôôôré le livre que je leur ai donné à lire - Virus L.I.V 3 ou La mort des livres de Christian Grenier et en redemandent des comme ça!) et... mais cette énergie qu'ils ont (que je n'ai déjà plus) m'épuise... La joie et le repos des vacances, déjà envolés. Surtout le temps d'écrire, d'écrire, de retrouver une voix, ma voix, a plus. Mettre les White Rabbits pour me donner la pêche et un titre. Piocher une photo, les  mascarons, ces têtes coupées prises sur la terrasse d'un appartement de la place des Cardeurs, à X, aphones, sans voix, menaçantes ou menacées? Juste pour fournir un peu de matière à ce filet de voix qui n'en peut mais, qui veut dire encore, qui... 




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 01:16

    Quand la voix devient une espèce en voie d'extinction
    assurément
    son silence nous dit quelque chose.

    Je te souhaite de retrouver
    toutes les voi(x)(es)

    Et pas seulement pour en donner dans les salles de classes
    mais aussi dans ces temps de récréation ... si courts
    où, muettes elles chuchotent à la plume.

    2
    mel13 Profil de mel13
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 11:14

    @ Thaelm

    Comme ces choses-là sont joliment dites, et de la voix éteinte, et du silence, des temps de re-création si courts il est vrai...  Merci pour tes voeux, Thaelm, à mon tour de souhaiter que la plume te chatouille le plus souvent possible!

    3
    D3
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 22:03

    a voix en voie d'extinction ,,(j'ai cru avec horreur ) m'est revenue depuis hier ,cassée ,éraillée,mais je la prends !                                                                           Le réparateur de voix continue sa tournée ! !!         A ma grande surprise ,les voix des mascarons font un sacré raffut !               Terre en vue ,dans le lointain Février , Havre de repos des cordes vocales professorales !                                                                     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :