• aloïs oublie-moi

    aloisDes oublis, de la distraction ou bien maladie plus grave? Hier, en allant à Aix, stupéfaction de voir dans ma librairie préférée au rayon jeunesse, en lieu et place d'un mur couvert de rayonnages une grande baie vitrée donnant sur une petite cour intérieure toute verte et toute en eau. Ébahie, je demande à l'un des vendeurs si ça fait longtemps que c'est comme ça. Il me répond goguenard que ça a toujours été comme ça. Je dis Non c'est pas possible. Pris de pitié pour une vieille cliente peut-être déjà sénile, il dit En tout cas au moins six ans. Je prends une photo, attrape deux exemplaires du Coupeur de mots (de Hans Joachim Schädlich) pour mes élèves, feuillette deux superbes albums dont les pages sont des dentelles alternant une face noire et une face blanche, intitulés "pleine lune" et "plein soleil" (à vérifier) et ressors perplexe.

    Devant la place Albertas, découverte du même acabit en remarquant que seules les façades est et ouest de l'hôtel particulier sont rénovées. Ayant gardé la plaquette éditée pour les "journées du Patrimoine", je lis en effet qu'elles l'ont été entre 2005 et 2010. "À partir de 2012, la fontaine puis la calade seront remises en état ainsi que la dernière façade." Ne comprends pas comment ne l'ai pas noté plus tôt. D'autant plus que je ne passe pas tous les jours ici et que souvent j'ai pris la place ou l'hôtel en photo. Il est vrai aussi que je m'y arrête lorsqu'il s'y passe quelque chose; ainsi me souviens des deux jeunes voyageurs jouant un air de hang.

    Tout cela commence à m'inquiéter, quel sera le prochain oubli? Continue mes achats à Aix, dont un jeu de Mah Jong pour l'anniversaire de L. sans trop hésiter entre le bambou, bambou-os et celui en résine et finis par revenir à la maison. Lecture de choses et d'autres - notamment un article de Télérama sur le peintre Roman Opalka mort cet été qui depuis 1965, peignait l'un après l'autre des nombres écrits en blanc sur des toiles noires de même format. Chaque soir aussi, il revêtait une chemise blanche, prenait en photo son visage cadré toujours de la même façon. Me dis qu'il faudra chercher à en savoir davantage sur cet artiste fasciné par l'écoulement du temps.

    Bref, après rédaction de provisions pour l'hiver et lecture de provisions pour l'hiver sur le blog de Brigetoun, ai eu très peur un moment: avais-je déjà lu l'article et avais-je oublié que je l'avais lu au point de reprendre les mêmes premiers mots? Avais-je plagié Brigetoun? Elle m'a rassurée en disant que c'était de saison, ce qui est vrai, mais comme en même temps Voilà que j'ai touché l'automne des idées pour paraphraser Baudelaire, me demande, me demande...

    Avec tout cela en oublie pluie annoncée et linge à rentrer.

    Le lendemain tout est trempé.

    Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve

    Trouveront dans ce sol lavé comme une grève

    Le mystique aliment qui ferait leur vigueur?




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    domenico
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 23:54

    C'est l'Automne !!!! voici que tombent les superficialités et que reste l'esansciel !                     (Un peu facile , je me l'accorde !)


    C'est déroutant ,mais assez jouissif , toutes ces surprises ; le sol un peu mouvant d'un réel pas si tangible que ça ,,habit d'explorateur ,,,,    sens en éveil ,,,, ,, bonnes journées !!!!!

    2
    Lundi 26 Septembre 2011 à 11:00

    c'est quand notre tête nous joue des tours qu'il est temps de s'amuser !

    3
    mel13 Profil de mel13
    Lundi 26 Septembre 2011 à 18:58

    @ domenico: j'aime beaucoup "le sol un peu mouvant d'un réel pas si tangible que ça": quand créez-vous votre blog?

    @Lautreje: raison tu as, temps de s'amuser même en ces jours de rentrée... 

    4
    Mercredi 28 Septembre 2011 à 14:57

    j'adore les trous de mémoire. qui a fait quoi ? est-moi ? un univers qui se renvoit indéfiniment dans le miroir du souvenir, ou de ce qu'il en reste

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :