• à nu

    à nuImmmobiles, déplumés, squelettiques, ils ne sont surtout pas pathétiques. Seules les lignes enchevêtrées dessinent quelque chose qui pourraient dire l'essentiel de ce qu'ils sont. En quelques jours, pour eux le temps s'est précipité, ils ont endossé leurs vêtements les plus chatoyants, les essayant au bleu du ciel. Le ciel aussi s'est prêté au jeu des essayages de couleurs et de textures. Il s'agit d'être beau avant de disparaître. Mieux, de susciter le sentiment de la beauté. Les feuilles ont décliné tous les verts, tous les jaunes et les ocres, les rouges, les bruns et puis ont dansé leur denière danse. Mais les arbres n'avaient pas révélé tous leurs secrets: les boules sont apparues. Des fruits joyeux et culottés, ronds comme mes yeux avisant ces drôles d'olives olivâtres.

    Ne sais pas le nom de cet arbre à côté duquel je me gare tous les jours, mais il m'a fait un clin d'oeil aujourd'hui, alors que je n'avais pas envie d'y aller. Eux non plus, d'ailleurs, et aujourd'hui n'irai pas plus loin. 


    à nu









    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :